Géographie


Situation :

Fort de 10 communes, le Val d’Ay est situé dans le nord de l’Ardèche, de part et d’autre de la rivière du même nom, affluent du Rhône et qui lui sert de véritable épine dorsale. De la Drôme à la Haute-Loire, ce territoire fait transition entre la vallée du Rhône et la montagne vivaroise, s’étalant de 275 à 1325m d’altitude.
Géologie :

Le Val d’Ay repose sur un soc cristallin primaire constitué de gneiss et de granits gneissiques. Il est situé sur le bord oriental du Massif Central et se compose principalement de deux parties :

- les Monts du Vivarais à l’Ouest aux reliefs accusés et aux fortes pentes
- le Piémont à l’Est, zone de plateaux juste au-dessus de la vallée du Rhône.


Il n’y a pas de trace d’éruption volcanique, le relief tourmenté est dû à la poussée des Alpes.

Hydrologie :

La rivière principale est l’Ay (23 km), issue de la confluence à Satillieu du Nant (9 km) qui prend sa source à St-Symphorien-de-Mahun et du Malpertuis descendu de Lalouvesc. L’Ay se jette dans le Rhône à Sarras après avoir franchi des gorges remarquables sur la fin de son parcours.

Climat :

Le Val d’Ay jouit d’un climat tempéré où les influences de l’altitude et de l’exposition sont très importantes. L’air humide provient le plus souvent de l’Ouest et vient buter sur les reliefs du Haut-Vivarais, générant les principales pluies. Durant l’été, l’air chaud et sec remontant de la vallée du Rhône provoque des orages ; en automne, certains épisodes cévenols peuvent être très marqués. Les sècheresses estivales sont fréquentes et les chutes de neige courantes surtout en altitude. La température diffère nettement entre la vallée du Rhône et le haut bassin versant ; les vents du nord et du midi sont dominants.

Population :

Elle avoisine les 8.600 habitants avec de fortes disparités d’une commune à l’autre : 111h à St-Pierre-sur-Doux et 1 648 à Satillieu. Ce sont surtout les communes proches d’Annonay ou de la Vallée du Rhône qui voient depuis quelques années leur population augmenter.


La superficie du Val d’Ay étant de 173 km2, sa densité moyenne est de 50 habitants au km2.

Industrie :

Au 20ème siècle, le Val d’Ay possédait une industrie textile très importante dont il ne reste plus aujourd’hui qu’un seul établissement à Ardoix. La communauté de communes est propriétaire d’ une zone d’activités économiques apte à accueillir diverses entreprises à Munas. La plupart des travailleurs de l’industrie habitant le secteur ont un emploi sur le bassin d’Annonay ou dans la Vallée du Rhône.

Agriculture :

Elle concerne environ 160 chefs d’exploitation âgés pour la plupart de 40 à 60 ans. Elevages de bovins (lait et viande), d’ovins et de caprins arrivent en tête devant l’arboriculture et la viticulture (10 exploitations) ou le maraîchage, sans oublier la forêt.


- La SAU (surface agricole utile) en Val d’Ay est de 3 892 ha (5 673 ha en 1990), soit une moyenne de 25ha par exploitation.
- Le taux de renouvellement des agriculteurs est très hétérogène : 3 installations en moyenne par an depuis 10 ans.
- Opérations innovantes : abattoir de volailles, atelier de découpe/transformation d’animaux d’élevage, construction prochaine à Munas d’une unité de méthanisation.

Commerce et artisanat :

Globalement, le Val d’Ay possède un riche réseau de commerçants et d’artisans 220 au total en 2015. Les métiers du bâtiment et les travaux publics y sont bien représentés. Ces établissements comptent de un à une vingtaine de salariés. Dans le secteur tertiaire, deux maisons de retraite sont plus particulièrement pourvoyeuses d’emplois.

Tourisme :

Les paysages et les richesses patrimoniales du Val d’Ay (Ardèche verte) en font un lieu propice au tourisme. On y trouve beaucoup de résidences secondaires et de nombreux gîtes ou meublés (57 répertoriés début 2015). On peut y pratiquer la pêche, la randonnée pédestre et équestre et d’autres activités proches de la nature, mais aussi découvrir à la ferme les produits locaux. Hôtels et restaurants de qualité sont présents dans plusieurs villages.

L’office de tourisme est basé à Lalouvesc (1 080m) célèbre par ses forêts, son bon air et ses pèlerinages.